Le 02/09/2014

Trop souvent encore on perçoit le karma comme une sorte de punition, de leçon à tirer d’une vie passée ou d’une expérience inversée afin d’être comprise (par exemple : j’ai été un bourreau et je deviens une victime pour comprendre). Or, en réalité, nous ne sommes jamais punis. Personne ne nous envoies sur terre pour comprendre quoi que ce soit d’autre que ce que nous-même (notre âme) avons décidé d’expérimenter.

Lorsque je travaille sur la libération du karma, je l’inclus totalement dans mon travail de libération de mémoires. En fait, j’inclus presque tout dans ce que j’appelle « les mémoires » parce que même si nous pouvons faire des différences entre notre karma, nos peurs, les entités et nos pensées, il faut comprendre qu’elles font toutes partie d’une seule et même chose : une programmation interne.

Et notre vrai travail pour se libérer d’une ou de l’autre chose consiste toujours en une seule action : se déprogrammer. Pour faire simple, voyons ça comme un ordinateur. Au fil du temps, à travers notre vie et les autres, nous avons enregistré un tas d’informations et, pour s’alléger, il n’y a qu’une seule solution, nous devons les déprogrammer.

On me fait souvent la réflexion, lorsqu’on vient me voir,  « j’ai déjà bien travaillé là-dessus » et je n’en doute pas une seconde, mais la plupart du temps ce sont toujours les choses sur lesquelles vous avez déjà travaillé qui demandent à être vraiment libérées. Pourquoi ? Pour deux raisons. D’abord parce que ce sur quoi vous avez déjà travaillé c’est toujours le programme le plus lourd et c’est donc celui qui prend le plus de place sur votre ordinateur. Ensuite, la deuxième raison, pour ceux qui s’y connaissent un peu en informatique, c’est que certains s’imaginent s’être débarrassé du programme en ayant simplement effacé l’icône. D’autres ont travaillé un peu plus et ils ont réussis à effacer les fichiers apparents, mais ils n’ont pas non plus effectué une réelle déprogrammation.

Bref, pour en revenir au karma et pour que vous puissiez bien comprendre comment il nous enferme, je me permets de vous donner l’exemple d’une personne qui est venue me voir. Elle se plaignait d’avoir été brisée toute sa vie. De son enfance à l’âge adulte elle avait sans cesse été rabaissée, cassé, blessée et humiliée et cela continuait. Pourtant, c’est une personne consciente, qui travaille sur elle et qui chemine depuis longtemps. Elle avait donc déjà réussit à prendre du recul sur sa situation, elle avait compris qu’elle n’était pas une victime et que si tout cela lui arrivait c’est qu’une partie d’elle-même l’acceptait.

Elle me raconta que quelques années auparavant, elle avait fait un rêve très révélateur. Elle avait vu une femme sur le quai d’une gare qui était tenue par deux agents de police, et bien qu’elle ne sache pas ce qui s’était vraiment passé, elle sentait que cette femme avait mal agis. Ce rêve se passait dans un passé assez lointain et elle était juste observatrice des faits, mais soudain, elle se rendit compte que cette femme c’était elle. Pas physiquement, mais c’était bien sa conscience, son Soi qui était en elle. C’est comme ça qu’au petit matin, elle comprit qu’elle avait fait un rêve d’une de ses vies antérieures. Bien sûr, pour avoir déjà été dans le cas, je lui confirmai son ressenti, il s’agissait bien d’un souvenir revenu à sa conscience pour l’aider à comprendre.

Elle sentait une certaine culpabilité en elle et elle commençait à comprendre le pourquoi de toutes ces expériences pénibles. Les solutions qu’elles voyaient à son problème étaient soit de revenir en arrière afin d’effacer ce qui s’était passé, soit de continuer à subir ce qu’elle vivait pour pouvoir être pardonnée après sa punition. Et la plupart du temps, qu’il s’agisse d’un acte que nous avons commis dans le passé de cette vie ou d’une autre, c’est de cette façon que nous agissons avec nous-même, sans tout à fait nous en rendre compte. Pourtant, le vrai travail de libération de karma, de déprogrammation des mémoires, ne se trouve dans aucune de ces deux solutions.

C’est en allant à la rencontre de cette femme, en sentant son désarroi et son anéantissement que la personne à pu ressentir à quel point cette femme était brisée, exactement comme elle durant toute sa vie. Son karma provenait du fait qu’elle avait ramené avec elle, dans cette vie,  cette culpabilité et cette émotion qui n’avait jamais été guérie dans cette vie passée. Pour pouvoir s’en libérer, elle a simplement du pardonner à cette femme et faire la paix avec ce passé.

Personne ne nous punis, nous revenons seulement avec ce que nous n’avons pas réglé et lorsque nous acceptons de le voir et de le pardonner alors nous pouvons réellement déprogrammer la machine en quelques minutes seulement.

 

/http://guerisonintuitive.com/articles/se-liberer-de-son-karma-en-quelques-minutes