Voila un nouveau blog, que j'aime bien et que  je suis en gl sur facebook .Merci Caroll!!:-)

 

 

Ils nous permettent de voir à l'extérieur, et par eux, nous exprimons toutes les émotions et tous les sentiments que nous vivons intérieurement.
Le fonctionnement des yeux reflète la façon dont nous voyons notre vie et notre relation avec celle-ci.
S'il y a interférence, rejet, résistance face aux informations qui sont en contact avec nos yeux, ces derniers réagissent vivement.

 Pour les problèmes touchant principalement un oeil:


L'oeil gauche représente l'aspect intérieur, émotionnel et intuitif, le côté féminin et les relations avec la mère. Il permet de rester aux aguets devant tout ce qui peut constituer un danger et de réagir rapidement.
Un problème à l'oeil gauche montre à quel point nous sommes attachés à quelque chose ou à quelqu'un. Il y a de la méfiance face à qui on est réellement que l'on veut peut-être cacher ou alors on veut se voiler la face par rapport à ce que l'on voit. Les problèmes à l'oeil gauche montre que nous avons besoin de nous sentir en sécurité et qu'on a besoin de s'appuyer sur les autres, que l'on est dépendant émotionnellement, qu'on a du mal à contrôler nos émotions car elles ne demandent qu'à être extériorisées.

L'oeil droit traite du côté masculin, de la relation avec le père. Si l'oeil droit est affligé d'un malaise, cela indique que l'on doit prendre contact avec notre autorité, que l'on doit devenir son propre pilier, qu'il est indispensable de retrouver confiance en soi, de s'assumer, de prendre en main notre vie. Le mensonge brouille l'oeil droit, quand on se ment à soi-même ou aux autres sur ce que l'on est.

En général, les problèmes aux yeux indiquent qu'il existe des choses que l'on refuse de voir et qui remettent souvent en question nos principes fondamentaux et nos notions de justice. Il est très important de mentionner que la qualité des images qui sont envoyées au cerveau par la rétine dépend de la façon dont notre système nerveux réagit face à ces images .

 

Les maux des yeux



Cécité 

fermeture sur ce qu'on voit, on ignore volontairement ce qu'il se passe autour de nous, on renonce aux impressions visuelles .
La vision des gens et de ce qu'ils sont est déformée, ce qui aide à faire face à notre réalité de tous les jours.
Il se peut également qu'il y ait un secret non dévoilé ou le silence de notre mère (réelle, intérieure: ying et analogies) face à une situation qui nous affecte même de façon inconsciente.
Il y a de ce fait difficulté à repérer un danger que nous appréhendons.

La cécité peut être causée par le diabète (à développer dans un autre post sur le diabète) ou accidents, ou encore à cause de choses que nous refusons de voir (1).

Dans le cas 1 la personne a souvent été blessée par un choc, par un traumatisme ou une grande peur intérieure, la vue alors se retire et l'énergie des organes visuels aussi. La noirceur de la mémoire est conservée, les souvenirs restent enfoui.

Les personnes aveugles de naissance ou à partir d'un très jeune âge sont des personnes qui généralement se demandent ce qu'elles font "sur terre", si elles avaient vraiment envie de venir en ce monde, reste à savoir aussi si la grossesse et l'enfant étaient réellement voulu ou si cela devait être caché.
Le fait de ne rien voir autour de soi empêche de se comparer aux autres et de voir la misère humaine.

Dans toutes les causes de cécité, s'en vient cependant une plus grande ouverture intérieure.


La vision floue 

peut survenir (en dehors de maux précis constatés par un ophtalmologue du désir de manipulation ou de séduction avec un but précis, voire de désir de contrôle sur autrui.

Les yeux rouges 

expriment la fatigue intérieure à force de refouler des émotions intérieures (sauf évidement si mauvaise gestion du sommeil).

Les yeux picotent 

Agacement face à ce que l'on voit et ce que l'on vit, souvent d'ailleurs par rapport à des choses que l'on veut acquérir.

Les yeux secs i

ndiquent que l'on vit une situation où l'on perd ou où on a perdu sa dignité et que l'on fait semblant de rester de marbre. C'est comme si les yeux se figeaient, empêchant alors la lubrification. On s'empêche de pleurer devant les autres.

Les yeux pochés

indiquent qu'on se retrouve dans une situation où soit on a pris quelqu'un en flagrant délit, soit on s'est fait compromettre dans une situation dérangeante, ou encore que l'on a peur que quelque chose éclate au grand jour.
Ça peut être aussi des actes, des pensées secrètes que l'on ne veut pas voir divulguées.

Les yeux cernés 

sont causés par la fatigue, mais aussi par une dépendance à une substance, à une personne, qu'il faudra trouver et supprimer (pas la personne lol mais le lien néfaste).


l'astigmatisme, la myopie, la presbytie

 Une déformation de l'oeil indique que l'on cherche de façon démesurée à trouver des réponses à l'extérieur, plutôt qu'à l'intérieur de soi.


Hypermétropie:

peur du présent, refus de se regarder soi, souvent ces personnes veulent tout prévoir à l'avance comme si l'avenir était plus intéressant que ce qu'ils vivent actuellement.

Presbytie :

Inquiétude dans la vie, sensible aux critiques, la vision se transforme en fonction de ce que veut voir la personne ou de ce qu'elle ne veut pas voir.Peur du présent, mais aussi de la mort en général.
Si la presbytie apparaît tôt ou plus tôt que 40 ans, les personnes se sentent vieilles ou usées avant la vieillesse, les enfants se sentent ou sont beaucoup plus matures qu'ils devraient l'être à leur âge.

Myopie:

L'insécurité face à l'avenir fait voir les évènements plus inquiétants qu'ils ne le sont en réalité, la personne n'est pas prête à les affronter. Il y a un brouillard qui empêche de voir le danger au loin, il est difficile de créer sa propre vision de l'avenir et de voir les possibilités qui s'offre à elle. La personne myope a tendance a être gênée et introvertie, ce qui peut résulter d'expériences de l'enfance ou plus tard mal vécues, comme effrayantes ou abusives. C'est donc devenu une sorte de protection que de devenir myope. 
Les déceptions de la vie, la lassitude, l'apitoiement sur son sort peuvent être également une cause possible de cette coupure du monde.

Le strabisme 

dénote des contradictions, des dualités et des incertitudes face aux relations avec l'entourage, comme un combat perpétuel entre un besoin de solitude et celui d'être admiré, ou un désir d'indépendance confronté à la peur d'être seul.
Le strabisme convergent implique généralement que la personne refuse de voir les choses telles qu'elles sont réellement, souvent à cause de l'insécurité qu'elles représentent pour elle. Il y a peut être le souhait d'échapper à des personnes/situations que l'on trouve menaçantes, elle préfère alors porter des oeillères. 


Astigmatisme:

Cette déformation dénote généralement une peur de se regarder en face, tel que l'on est. Une mauvaise coordination des yeux peut signifier que la façon d'agir et de penser sont en désaccord avec l'entourage, causant donc des conflits intérieurs. La personne a tendance à se créer une réalité différente et tente de se dégager de l'influence de ses parents ou de toutes autres personnes qu'elle considère abusive.
Souvent confrontés à de la rage, de la colère ou à des peurs pendant la jeunesse, les yeux ont gardé cette expression de frayeur et les muscles entourant l'oeil sont demeurés en constant état de choc.

L'astigmatisme est aussi le résultat d'une grande curiosité, le besoin insatiable de tout voir a usé les yeux. De cette façon, le corps dit de prendre le temps qu'il faut pour apprécier les choses, mais aussi qu'on devrait prendre du temps pour soi, à l'intérieur de soi.


Vision voilée (cataracte, glaucome) 

dénote que notre version de la réalité est contraire à celle que l'on voit, que l'on met difficilement son attention sur l'essentiel et que l'on refuse ce que l'on voit.
Parfois impression d'être supérieur puisque personne ne semble voir les choses comme la personne les voit, ou à contre sens perte totale de la confiance en soi.


Généralement, la cataracte arrive en fin de vie ou lorsque la personne devient vieille, si c'est le cas on y voit donc un autre sens qui est plus axé sur les peurs que causes le fait de vieillir (dépendre physiquement des autres, mourir etc), la personne ne veut pas se voir dans cet état et ne veut pas non plus se l'imaginer. Cela se mêle avec une sorte de rigidité dans le coeur qui s'installe, avec remémoration du bon vieux temps, la personne perds de sa souplesse dans son caractère, elle devient plus dure car cherche à se protéger.
Lorsque la cataracte entraîne la cécité, dans ce cas c'est plus un moyen de se protéger du monde qui nous entoure .

Le glaucome atteint généralement les personnes de plus de 60 ans qui ont le sentiment d'en avoir assez vu. Il peut être le signe de rancune et d'un refus de pardonner. La personne se sent submerger, dépassée par la vie et a peur de l'avenir, la vie est plus difficile a accepter. Il se peut que la personne regrette beaucoup de choses ratées dans sa vie.
Le glaucome agissant comme une loupe, il y a certainement une personne dont la personne veut se rapprocher le plus rapidement possible, cela peut aussi être vrai pour une situation à laquelle elle veut désespérément s'accrocher comme si cela allait tout changer.

La dégénérescence maculaire :

est un peu dans le même ordre d'idée que la cataracte, elle touche en général les plus de 70 ans, ces personnes ont l'impression d'avoir atteint le point de non-retour surtout quand une personne qui leur est chère est décédé. La personne se sent impuissante et se déconnecte du monde pour ne plus souffrir.

Sensibilité excessive à la lumière 

du soleil indique qu'on a du mal à prendre conscience de son côté sombre et/ou d'un manque de discernement évident dans sa vie. Quand on est aveuglé (pendant une période et de façon excessive je rappelle) par la lumière, on a aucun autre choix que de regarder en soi et de prendre conscience alors de ce que l'on est.


Les commotions de la rétine 

(me sens pas du tout concernée lol) surviennent après un choc violent (direct ou indirect) sur une partie de l'organisme et entraînent des lésions cachées.
Cela indique que l'on refuse de voir ce qui saute aux yeux parce qu'on a de la difficulté à changer sa vision des choses et à se laisser aller. On résiste et on persiste; alors qu'il conviendrait de plus se fier à ses intuitions et à ses sentiments.


Le décollement de la rétine

 découle d'une situation où la personne a vu quelque chose se passer (dû à une personne ou au déroulement d'une situation) devant elle qui a provoqué un énorme stress, voire même un choc qui est retenu inconsciemment.
Le décollement de la rétine même s'il arrive plus tard dans la vie peut être lié à des choses que l'enfant à vu ou vécu et qui l'ont traumatisé.
D'une manière plus générale, les personnes atteintes ont perdu à un moment confiance en la vie et se méfie de tout et/ou des autres car elles ne veulent plus souffrir. 


La conjonctivite 

a un rapport direct avec ce que l'on voit et que l'on refuse d'accepter ou qui nous blesse. Refus d'avoir une nouvelle compréhension d'une situation ou des points de vue des autres, souvent associé avec une difficulté à pardonner.
Cela peut être lié également à des souvenirs qui ont détruits la joie et l'enthousiasme, qui nous font mal et qui fait que l'on fuit dans un monde irréel.
Autre cause possible, les séparations de tout ordre affectif qu'on refuse et les liens auxquels on se raccroche pour se sentir exister.


Le daltonisme

 proviennent d'un stress immense qui en général faisait référence à la ou les couleurs que l'on ne peut plus voir (donc bûcher sur les correspondances des couleurs et ce qu'elles signifient). 




Les maux chez un jeune enfant 

laisse présager un stress par rapport à sa famille, un refus de voir ce qu'il s'y passe. Lorsqu'il se développe à l'école, cela démontre qu'il vit de l'anxiété face à l'inconnu.
Lorsque des troubles arrivent à l'adolescence, il y a généralement un lien avec une peur de la sexualité. 

la-sante-par-le-bien-etre