Quel est votre avis au sujet de cette photo ? 

« Voici une photo assez rare qui m’a été communiquée il y a quelques temps et on m’en a raconté l’histoire.

par Daniel Meuroishttp://www.chroniquesdanielmeurois.com/

Je ne sais pas de quand elle date exactement mais elle a été prise il y a un bon nombre d’années, c’est sûr. Jusqu’à présent, elle avait circulé d’une façon « underground » (plutôt en secret) mais je crois que le temps est venu où il faut la diffuser le plus possible.
Elle aurait été prise par un touriste qui s’était rendu à Jérusalem et qui a photographié le mur des lamentations. Or, quand il a développé sa pellicule, à la place du mur des lamentations, c’est cette image qui est apparue sur la photo.

réelle photo de Jésus

Lorsqu’on m’a montré celle-ci pour la première fois, on m’a demandé si ça me disait quelque chose et là, j’ai fait un bond et répondu : « Oui ! C’est le Maître Jésus avec Joseph d’Arimathie et l’apôtre Thaddée. C’est de cette façon-là que je les vois dans les annales akashiques. »

J’en conclu que c’est une photo qui a été transmise par voie divine et par je ne sais quel miracle, à cette personne pour que, progressivement, elle commence à être divulguée. La photo est un peu abîmée mais toujours est-il que c’est véritablement les visages tels que je les vois lorsque je fais mes plongées dans les annales akashiques. Je peux donc dire quece sont bien les visages de Jésus, de Joseph d’Arimathie et de l’apôtre Thaddée.

Lorsqu’on m’a mis cette photo dans les mains pour la première fois, j’ai été bouleversé parce que c’était la première fois que je voyais sur papier ce que je vois de façon extra-corporelle.

Il y a un détail sur cette photo qu’aucun tricheur ou un peintre n’aurait réussi à imaginer. Autour de la tête de Jésus, il y a une espèce de lanière… ce n’est pas un bandeau car celui-ci repasserait devant le front, or, ici, ce n’est pas le cas. En fait, c’est une sorte de diadème métallique cerclé d’un petit cordon de cuir que le Maître Jésus mettait parfois sur l’arrière de ses cheveux lorsqu’il y avait du vent. De le retrouver-là sur cette photo est tout à fait exceptionnel.

A propos de l’apôtre Thaddée, il est plus connu dans la tradition occidentale sous le nom de Jude. Il est surtout connu sous le nom de Thaddée parmi le peuple Arménien où il est allé enseigner les premières années suivant le départ du Maître. »

Daniel Meurois

Publié le  par Daniel Meuroishttp://www.chroniquesdanielmeurois.com/

 

Et maintenant ?

vraie photo miraculeuse de Jésus la photo probante de la foi la vraie révélation prouvée par photo

 

 La photo miraculeuse de Jésus analysée. Partie 2/2. Analyse.

 Merci de bien vouloir au préalable lire l'article qui précède :La photo miraculeuse de Jésus analysée. Partie 1/2 : rappels.

 1) Photo zoomée, avec modification du paysage, mise en noir et blanc, donc, précisions, le cliché originel en sépias et non pas en noir et blanc, montre le lever du soleil sur le Sinaî et les trois personnages vus de loin :

http://www.spiritdaily.net/Mailba6.jpg

 

2) Photo du tableau peint en 1900 :

http://www.spiritdaily.net/Mailba2.jpg

 

 3) Les trois personnages d'abord sur la photo remaniée, et  ensuite sur le tableau passé en noir et blanc pour la comparaison :

 1) Photo :

http://www.spiritdaily.net/Mailba6.jpg

 2) : Tableau :

 

http://www.spiritdaily.net/Mailba4.gif

 Ce que dit l'expert :

 "Après une analyse approfondie,  Rich Catti, de Somers, New York, a conclu que la photographie est ce qui a été dit une photo de personnes réelles. (Précision de Marie, c'est ce que je dis depuis le début, ayant eu le cliché par Jacques qui l'avait eu directement de Jeanne habitante de Talence; c'est aussi moi qui fit circuler le cliché et qui sait comment il était avant dénaturation


Ci-dessus, l'original. Je vais maintenant prouver que la photographie que vous affichez dans votre article n'est pas une photographie de la peinture à l'huile par JR Wehle (" Jésus parmi les champs de blé »), mais une photographie d' êtres humains. La peinture à l'huile, à juste titre intitulé «Le Christ Dans les champs de céréales", par Johannes Raphael Wehle, dans la partie est illustré ci-dessous. j'ai converti une partie de la peinture à l'huile originale en noir et blanc à des fins de comparaison de la «photographie miraculeuse».
 
 

 3) Le personnage de gauche :

 A gauche celui de la photo et à droite celui du tableau 

 

http://www.spiritdaily.net/Mailba7.jpg http://www.spiritdaily.net/Mailba8.gif

  Ce que dit l'expert :

 »[Ci-dessus] sur la gauche se trouve une partie de la photographie miraculeuse (considéré comme Joseph d'Arimathie) par rapport à l'image en peinture à l'huile. Similaires, mais celui de gauche est clairement une photo d'un être humain, tandis que celui de le droit (la peinture à l'huile) se fait par un artiste. Noter aussi la différence de configuration du nez, le ragard net dans la peinture, mais en creux sur la photo, la différence de morphologie de tout le visage entre la photo et la peinture, 

 L'expert ajoute :

Si vous regardez le nez de l'image dans la photographie miraculeuse et le nez dans l'image Anvil House, vous verrez qu'il ya une différence;. dans l'image de droite le nez est plus long et plus étroit que sur la photo Enfin, la source de lumière dans la photo miraculeuse est clairement d'en haut, le soleil, ce qui provoque un «effet blanchissant sur, »alors que ce n'est pas dans l'image à droite.

 "Conclusion, l'image de gauche est clairement une photographie d'une personne vivante alors que l'image à droite est une interprétation d'artiste."

 

4) Jésus, personnage central : A gauche, sur le cliché remanié et à droite sur le tableau :

http://www.spiritdaily.net/Mailba9.jpghttp://www.spiritdaily.net/Mailba10.gif

Ce que dit l'expert :

 L'image sur la gauche (le Seigneur Jésus) semble également être une photographie où la direction du visage est orientée différemment que dans l'image de droite, qui est  penchée vers le bas. En outre, l'image de gauche est clairement une photographie d'un être humain et non pas une interprétation d'artiste comme dans l'image à droite. 


"Les mêmes faits se vérifient pour l'image de Notre-Seigneur Notez le reflet du soleil sur le sommet de sa tête et sur ses joues sur la photo à gauche miraculeuse Le reste de son visage est dans l'ombre sur la photo:.. Le côté gauche de sa tête et ses cheveux et le cou.  Remarquez comment l'artiste éclaire le cou, le côté gauche de la tête du Seigneur, et ses cheveux dans le tableaux: à la fois centre et à droite.

»Conclusion: l'image à gauche est celle d'un être humain, tandis que les images centrales et de droite sont des interprétations des artistes.

 

5) Le personnage de droite : à gauche, sur la photo remaniée et à droite sur le tableau :

http://www.spiritdaily.net/Mailba11.jpghttp://www.spiritdaily.net/Mailba12.gif

 Ce que dit l'expert :

 »Enfin, l'image [ci-dessus] considérée comme le jeune saint Jean, l'image à gauche est aussi clairement une photo et pas l'interprétation d'un artiste comme dans l'image à droite.


»Conclusion: l'œil non averti et non qualifié ne peut pas déterminer la différence entre la photographie et peinture à l'huile; à première vue plupart des personnes diront que ce sont les mêmes, mais toute personne ayant des compétences artistiques et une compréhension de la différence entre une photographie et une peinture à l'huile peut établir la différence.

 6) Le soleil sur le Christ seulement sur le cliché photo et pas sur le tableau. Or le soelil se levait sur le Sinaï et nimbait le Christ sur la photo originale en sépia que j'eus en main; à lui seul, ce détail prouve que la vérité est celle dont j'atteeste : le cliché est vraiment miraculeux et sans supercherie, et c'est une photo innocente du lever de soleil sur le Sinaï qui au développement révéla cette surprise (voir rappel dans article précédent en lien.

 

6 A : Photo du visage de Jésus sur le cliché :

 

http://www.spiritdaily.net/Mailba13.jpg

 On voit bien le soleil sur le sommet du crâne de Jésus et sur une part de son visage, or cela atteste d'une photo prise sur des personnages et avec présence du soleil sur ces personnages, et non pas sur une peinture.

 

6 B : Jésus sur le tableau passé en noir et blanc : cet aspect est absent !

http://www.spiritdaily.net/Mailba14.gif

 Par ailleurs, des différences morphologiques entre les personnages d'une part de la photo et d'autre part du tableau, des différences d'inclinaison de tête, etc, sont notables entre les deux opus ! Si on avait photographié le tableau, alors, on aurait les mêmes visages, les mêmes positions, le même aspect. Voyez comme les nez du personnage de gauche est différent entre photo et peinture, et idem pour le personnage de droite !

 Ce n'est pas le cas.

 Ainsi le personnage de gauche a sur la photo, les joues bien plus creuses que sur le tableau, où il est plus charnu, ainsi sur le personnage de droite, on discerne une nette différence d'expression et de morphologie des traits

 Malgré toutes les manipulations, on voit bien que la photo est réelle.

 Je vous donne ici la traduction automatique (pas le temps de le faire moi-même) de l'analyse d'un expert.

  "En conclusion, la photographie miraculeuse n'est pas une photographie soit de la peinture à l'huile originale Wehle ni une photographie de l'image Anvil House représenté sur la pochette du CD Fondation Bible College musique.


Ce n'est pas une photographie de peinture à l'huile ou de tout type de peinture, il s'agit d'une photographie réelle d'êtres humains vivants. Peut-être Johannes Raphael Wehle a t'il eu la vision inspirée de cette photographie qu'il essaya de restituer par la peinture, peinture mais cela est peu probable qu'il ait vu le vrai cliché photographique à spon époque, car  l'etat de la photographie  miraculeuse indique qu'elle ne peut pas avoir été prise avant 1950, ou 1970, et sans doute plus tard encore. ( Précision de Marie : 'Exact puisque le cliché daterait de 1994. Une fpois de plus mes dires sont corroborés.)

 "Après une analyse approfondie, l'un d'eux, Rich Catti, de Somers, New York, a conclu que la photographie est ce qui a été dit: une photo de personnes réelles.

 "En conclusion, la photographie miraculeuse n'est pas une photographie de la peinture à l'huile originale Wehle ni une photographie de l'image Anvil House représentée sur la pochette du CD Fondation Bible College musique.

 
Mais si la photo est miraculeuse, il est possible que le ciel ait permit que cette femme reçoive par ce cliché en Terre Sainte, une image similaire à celle inspirée des décennies plus tôt à un artiste,  ce pour laisser la porte ouverte àla foi.

[Ressources: Les Incorruptibles et miracles eucharistiques]

[Note: Michael Brown Minneapolis retraite, Novembre 3 et pèlerinage, Medjugorje, Mai-Juin]

 

Voici le lien à consulter en anglais, qui me permet de vous présenter ces conclusions, en attendant de pouvoir vous montrer la vraie photo non manipulée, non zoomée, avec le Sinaï en fond et en sépias.

 

http://www.spiritdaily.net/Mailbagpainting.htm

 

Commentaire de Marie

Bonjour, 


Je suis la personne qui fit connaître ce cliché argentique, et j'en connais tout l'historique que j'ai d'ailleurs raconté en pure perte à Daniel Meurois. 


Non, ce cliché ne vient pas du tout d'un film et qui plus est, le Mur des Lamentations n'a rien à voir avec ça, puisque ce cliché fut pris au Mont Sinaï, en Egypte donc, et non pas en Israël, au lever du jour. 


En 1994, dans l'émission Mystères, le journaliste Alain Guillo lança une feuille de chou consacrée aux échanges sur nos expériences spirituelles. A partir de là, nous fûmes des centaines à échanger entre nous.

Jeanne, une retraitée de Talence près de Bordeaux, atteinte d'une maladie incurable, et dont l'espérance de vie atteignait sa limite, adressa à Jacques Gallaup, l'un de mes correspondants, qui enseignait en Guadeloupe, une photo bien étrange, et dont elle lui narra toute l'histoire, très récent alorse, qui datait je crois de l'année précédente, de quelques mois plus tôt à peine. 
Sachant que la maladie la condamnait, elle résolut de faire un voyage dont elle rêvait,e t c'était un voyage au Mont Sinaï.

Elle prit donc une série de photos au lever du jour au Mont Sinaï.

Lorsqu'elle fit développer ses photos chez un photographe de Talence, et je rappelle pour ceux qui ramènent toujours "photoshop", qu’il s'agit d'un cliché argentique, elle regarda tout de suite dans le magasin, chacun des clichés de sa pellicule, et surprise par celui-ci, elle le tendit à son photographe en lui disant qu'il avait erreur et qu'on lui avait ajouté cette photo qui n'était pas d'elle, mais le photographe lui montrant le négatif de ce cliché, sur sa pellicule ! Elle avait pris une série de photos à la suite l'une de l'autre ce jour là, mais celle-ci était seule en son genre, sépias, sur une pellicule couleur.

Jeanne adressa ce cliché unique à Jacques Gallaup (aujourd'hui décédé), mais peu après, Jacques estima que je devais avoir ce cliché, et il me l'offrit à l'automne 1994.

Je prenais cette photo argentique avec moi, lorsque je priais pour les malades.

Quelques mois plus tard, j'ai pensé que Jean-François R, qui était éditeur en Bretagne la ferait connaître, et lui-même la passa à Patrick H, photographe à La Française.

En attestation de mes affirmations, je possède : les courriers de Jacques au sujet de cette photo, ceux de Jean-François R et de Patrick H, le photographe.Je suis l'unique personne à connaître tout l'historique de ce cliché, et à pouvoir en prouver l'authenticité.

A l'époque, étant sans ressource personnelle, je ne pouvais pas m’offrir une photocopie couleur du cliché. Je n'ai donc pas gardé le moindre double, non zoomé, et quel dommage ce zoom ! Toutefois, pour ceux qui véhiculent encore l'idée du Mur des Lamentations et de Jérusalem où Jeanne qui fit le cliché n'a jamais mis les pieds, regardez bien le cliché; s'il avait été pris au Mur des Lamentations, on verrait des pierres du mur, et on aurait une image plate, pas du tout cette perspective en profondeur ! Qui plus est, on aperçoit, malgré le zoom, quelques sommets qu'on peut bel et bien voir lorsqu'on est sur le Mont Sinaï ! 
Lorsque j'ai lu le tas d'âneries répandues au sujet de cette photo, j'ai eu mal pour Jeanne, la dame âgée qui avait eu ce cliché comme un don du ciel ! Pour ma part, cella m'a dissuadée de faire connaître le moins du monde, quelques clichés mariaux qui se sont spontanément imprimés chez moi, sur une pellicule argentique, à deux reprises !

Non, il n'y a jamais eu le moindre Mur des Lamentations sur cette photo qui a été prise à priori l'été 1993, sur le Mont Sinaï, puisque Jeanne fit ce voyage sachant qu'il lui restait environ une année d'espérance de vie, période qu'elle dépassa de quelques mois.

En comptant Jeanne qui eut ce cliché miraculeux, je suis la troisième personne à avoir eu dans les mains ce cliché, et tandis que je priais pour un malade, ayant ce cliché dans les mains, j'ai vécu un évènement mystique surpuissant. Je pense donner ici des détails probants, dont des noms ou initiales, et je suis, encore une fois, la seule qui puisse donner ces détails, alors que tant d'autres racontent des mensonges sur la provenance du cliché en ramenant ce Mur des Lamentations qui n'a rien à voir là-dedans, puisque le cliché fut pris en Egypte, à des centaines de km de Jérusalem ! 

J'espère que pour une fois, cette vérité, la seule sur ce cliché, sera publiée ! On m'en fit héritière, donc j'ai un devoir moral envers Jeanne, de préciser tout cet historique.

J'ai aussi eu une révélation concernant l'un des personnages du cliché, mais je ne la diffuse pas ici. 
Cordialement. 

Marie

Merci Marie