Voici une petite traduction moderne d’un passage de texte très ancien, inspiré des «Shiva Sutra », que j’ai adapté à la phraséologie moderne, mais qui conserve toujours l’esprit originel.

Regarder8Lorsque tu regardes un objet, à l’extérieur, tu crois alors que tu peux en prendre conscience grâce à tes yeux. En fait, pour qu’il y ait « prise de conscience », il faut que ta conscience contienne ce qui est conscientisé, c’est à dire l’objet que tu crois voir au-dehors. Cet objet et tout ce qui s’y rattache, sont en fait inclus dans ta conscience. Leur véritable nature, qui est fréquence vibratoire spirituelle, se trouve dans ta conscience, et non à l’extérieur.

regarder en soi7Mais tandis que tu crois devoir prendre conscience d’objets se trouvant loin de toi, séparés de toi et dans un monde dans lequel tu te trouves toi-même, ton «point d’attention» (là où se retrouve concentrée ton attention mentale, donc) se trouve excentrée par rapport au foyer conscient à partir duquel tu observes.
Si tu imagines que ton point d’attention est une sorte de petit nuage fait de particules d’esprit, et que ce petit nuage spirituel se déplace d’objet en objet pour te permettre de connaître ce que tu places toi-même en dehors de ta conscience, alors tu peux aussi bien imaginer que ce petit nuage peut lentement revenir à son point de départ qui est ta propre conscience d’Être et d’exister.

Fais flotter ce «point d’attention» d’un endroit situé à un mètre de toi puis exige qu’il se rapproche lentement de toi, jusqu’à ce qu’il pénètre par le front et se stabilise au centre de ton foyer d’attention.

attentionA ce moment, le point d’attention (là où tu es concentré) et le « foyer d’attention »(l’endroit physique à partir duquel l’être humain est persuadé d’observer toutes choses au-dehors) coïncident et se mélangent. Si tu ne penses pas, si tu ne sens rien et si tu n’es concentré sur rien d’autre que ta propre conscience et que tu ne la vois pas, c’est parce que Dieu ne peut pas être vu, même lorsqu’il essaye par tous les moyens de se voir lui-même, en s’infusant dans de multiples formes différentes qui cherchent à s’observer mutuellement. »

 
Serge

Le point d’attention (traduction moderne par mes soins)

 

Serge Baccino
 

Licence Creative Commons
(Note : Sauf pour les images, trouvées sur le Web et réputées libres et gratuites)

 

Vivre Livres !