Publiée  par 

Si nous étions capables de déplacer des objets par la simple volonté. Si nous avions la capacité de lire dans les pensées. Si notre cerveau avait des pouvoirs insoupçonnés qui ne demandent qu'a être utilisés. Télékinésie, télépathie, hypnose... Quels sont les super-pouvoirs de notre cerveau ? Depuis des expériences troublantes de télépathie avec des jumeaux issus des services secrets qui résolvent des enquêtes avec des médiums, enquête sur ces facultés si étranges qui prêtent souvent à la supercherie. Grâce à des témoignages étonnants et à de nombreuses expériences scientifiques, perçons les secrets cachés du cerveau. Comment fonctionne cet organe qui génère toutes nos pensées grâce à ses milliards de neurones et aux centaines de milliards de connexions entre eux. Les surdoués, les prodiges de la mémoire ou du calcul, ont-ils un cerveau différent ? Et les médiums ? Voyage au coeur du cerveau...

trouvé sur youtube

 

 La Télépathie Un «outil» accessible à tous!



La télépathie a été ainsi désignée en 1882, d'après le grec, tele (lointain) et pathos (sensation); elle se définit comme étant la perception extrasensorielle, permettant la transmission de la pensée, des émotions, des sensations et images, selon un processus psychique, c'est-à-dire sans que les organes des sens n'interviennent. Comme on le verra, tout le monde est apte à communiquer par télépathie; il suffit de vouloir et d'être patient.

La communication télépathique peut se produire de façon spontanée, sans qu'aucun des deux sujets, l'agent (celui qui transmet) ou le récepteur, aient l'intention consciente d'émettre ou de capter. Dans le quotidien, les phénomès télépathiques naturels sont communs, surtout dans le cas de personnes liées par un fort rapport affectif. Par exemple, la phrase qu'on dit ensemble, l'idée qui se présente à l'esprit de deux personnes au même moment, le fait de savoir avec certitude qui appelle quand le téléphone sonne, sans qu'il y ait eu d'accord au préalable, sont quelques-unes des communications télépathiques qui se produisent fréquemment, mais auxquelles on n'accorde peu d'importance. 

Il ne coûte rien d'essayer

Le processus de télépathie, peut aussi être un acte volontaire de l'émetteur, qui se concentre le mieux possible sur l'idée ou l'image qu'il veut faire parvenir au récepteur, celui-ci conscient ou non de cette tentative. Dans la vie quotidienne, même en étant seul, sans l'intervention d'amis ou de connaissances, il est possible de développer ses falcultés télépathiques, comme de fixer discrètement la nuque d'un inconnu, et de lui ordonner mentalement de se retourner; si on a développé un bon pouvoir de concentration, le plus souvent il se retournera effectivement. Toujours mentalement, demander à la personne qui est assise en face de vous dans le métro ou l'autobus, de répondre par un signe conventionnel, comme regarder sa montre ou se toucher le bras, si elle a reçu un message. Avec un peu de pratique, vous serez étonné des résultats. Appeler télépathiquement une de vos connaissances dans une autre ville ou un autre pays, et elle vous téléphonera... vous faisant ainsi économiser un interurbain! Communiquer avec votre mari ou votre épouse, absent toute la journée, avec un message silencieux et tendre, et il pensera à vous. Bref, tout le monde peut apprendre à moins utiliser la communication verbale, et à ouvrir davantage le psyché. L'homme ou la femme seule, découvrira ainsi d'autres formes de communication avec ses semblables, simplement, sans se forcer, sans courir, car on aura ouvert son canal extrasensoriel. Plus personne ne se sentira jamais seul. Soulignons que de tous les phénomènes paranormaux, la télépathie a été la premier étudié, et le plus largement expérimenté en laboratiore, justement à cause de ses innombrables manifestations. Mais si ces études ont confirmé l'authenticité de la télépathie, le pourquoi et le comment de son existence, n'en a pas pour autant été expliqués. 

La télépathie chez les animaux

En 1940, deux savants anglais on divisé la télépathie en deux catégories: gamma et kappa. La première serait une sorte de lecture de la pensée, où le récepteur serait en relation avec les centres de l'agent émetteur, c'est-à-dire qu'il jouerait un rôle actif dans l'échange télépathique. La seconde, kappa, le processus inverse se produirait, alors que le rôle primordial serait joué par l'agent qui transmettrait au récepteur son message mental.

On a également découvert que la télépathie, incidemment très développé chez les enfants, ne concerne pas exclusivement l'être humain. En effet, des expériences menées en laboratoire, ont démontré que les animaux et les plantes sont sensibles aux communications télépathiques. Il appert que ces dernières sont en mesure de capter, de façon très indistincte cependant, des dangers imminents ou la présence d'êtres qui cherchent à leur nuire. Quant aux animaux, mentionnons un cas, celui des oiseaux, qui réussissent à percevoir la présence d'un ami ou d'un ennemi, à communiquer à distance et à s'orienter lorsqu'ils s,aventurent au-delà des zones connues. Chez l'homme, la télépathie se manifeste sous une forme plus distincte, et revêt évidemment des contenus plus variés. On peut tout transmettre, depuis la banale réaction physiologique, comme l'accélération du rythme cardiacque, jusqu'à des sensations, des sentiments, des pensées et même des images. On peut recevoir un message visuellement ou l'entendre prononcé par des personnes absentes.

De même, il arrivera qu'on éprouvera des sentiments d'angoisse, de désespoir, de soulagement ou de douleurs psychiques que les circonstances ne justifient pas; aussi, on pourra se sentir irrésistiblement poussé par une force inexplicable et apparemment irrationnelle, à faire quelque chose ou à se diriger sans exactement savoir pourquoi, vers un certain endroit.Il faut également savoir que la télépathie ne craint pas les distanecs et peut franchir les océans. On peut communiquer éveillé, sous hypnose ou en plein sommeil, avec les vivants ou avec les morts. Selon ses propres caractéristiques psychologiques, on peut être un bon transmetteur ou un excellent récepteur. Il arrive rarement qu'on puisse jouer les deux rôles, mais cela est possible. 

Comment transmettre une idée, un message

Savoir transmettre signifie avant tout savoir visualiser, c'est-à-dire fermer les yeux et créer sur un écran mental, l'image désirée. Il existe des exercices spécifiques de dynamique mentale, contenus dans «Le grand livre des Myst`res de l'occultisme» (Édition de Vecchi), qui démontrent comment faire cela de la façon la plus correcte. Un bon système de transmission doit prendre en considération les préférences du récepteur. l est en effet beaucoup plus facile de capter des couleurs qu'on aime, des images qu'on trouve agréables, des silhouettesd ,animaux et d'objets pour lequels on éprouve une attraction instinctive. Ainsi, le transmetteur devra essayer d'envoyer des messages en respectant le monde intime du récepteur.

Le langage utilisé dans la télépathieest aussi très important. Il doit être élémentaire, donc simple et immédiat, toujours envoyé à la première personne. Par exemple, si l'on souhaite pousser le récepteur à lever le bras, on écrira sur son écran mental: «je vais lever un bras», tout en visualisant une main qui se soulève. En captant l'ordre à la première personne, le récepteur obéira commi si c'était un produit spontané de sa propre psyché. Ainsi, tout conflit entre les deux volontés, celle de l'agent émetteur et celle de récepteur est évité. 

Créer un lien entre les deux personnes

S'il le peut, le transmetteur fixera le récepteur au centre de son sourcil, où se situe le noyau d'énergie subtile, que les hindous appellent «troisième oeil». Autrement, si le réceptuer se trouve dans une autre pièce ou même très éloigné, le transmetteur pourra s'aider en fixant la photo de ce dernier, ou en imaginant une sorte de pont éthéré qui relie sa propre bouche à l'oreille du partenaire, créant un lien qui rattache les deux corps. Cela peut aussi être utile de visualiser son propre double, son corps subtil qui sort et va rejoindre celui de l'autre.

Un bon conseil valable poue le transmetteur et le récepteur: synchroniser les respirations. Respirer est le premier acte qu'accomplit un bébé lorsqu'il vient au monde, et le dernier pour celui qui le quitte. Le yoga l'appelle prana, le même terme qu'il emploie pour désigner l'énergie vitale circulant dans le cosmos. Lorsque nous respirons, nous laissons cette énergie subtile pénétrer dans notre corps; lorsque nous expirons, nous restituons le souffle à l'univers qui le réintègre. La respiration est une nourriture, et tout comme le fait de manger. elle rapproche des individus différents, parfois même éloignés. 

Comment recevoir en télépathie

Il existe une règle très simple: un récipient ne peut être rempli au maximum que lorsqu'il est vide. Plus il est vide, plus il peut se remplir. Donc, l'esprit de récepteur, en etat de relaxation ou d'hypnose, devra connaître la sensation du vide, pour que le transmetteur puisse y verser ses contenus psychiques. Malheureusement, on ne vide pas son esprit comme on le fait avec un verre d'eau. Il vaut mieux alors laisser passer ses pensées, ses images, sans essayer de les arrêter, en s'abandonnant au courant sans direction précise. Alors, le message télépathique arrive, innatendu, clair.

L'art d'influencer les autres, s'il est utilisé correctement, peut être une occasion de vivre mieux, avecun peu plus de chance. Voilà qui portera un peu tout le monde à aimer et à apprendre le secret de la télépathie. 


source:http://www.angelfire.com/